Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toujours poétique, Pierre Lapointe raconte dans ce texte la souffrance de ceux qui, à l'adolescence, ont été blessés, trahis ou détruits par leur famille, leurs enseignants, leurs amis.

Aujourd'hui, je la dédie aux jeunes du Refuge, à ceux qui appellent SOS Homophobie et, plus encore, à toutes celles et ceux qui n'osent pas les contacter.

N'hésitez pas à contacter SOS Homophobie:

  • 01 48 06 42 41 depuis un téléphone mobile, depuis l'étranger ou les DOM, depuis une offre de téléphonie illimitée sur numéros nationaux (box Internet);
  • 0810 108 135 depuis une ligne fixe non reliée à une box Internet (appel local):
  • http://www.sos-homophobie.org/temoigner pour déposer un message sur le site web;
  • http://www.sos-homophobie.org/chat pour un échange par tchat les jeudis de 21h à 22h30 et les dimanches de 18h à 19h30.

Vous

A vous qui m'avez volé mes plus belles années
A vous qui m'avez volé mes amours d'adolescence
A vous qui avez fait que j'ai tant pleuré pour ce détail
Au fond si banal pourtant
J'essaie de croire que la vie fait bien les choses
Mais cette chose-là, elle l'a ratée
C'est pourquoi je ne peux vous regarder sans me dégoûter de par le coeur,
Sans me dégoûter de par la bouche de m'être senti de trop
De m'être senti de trop
Je sais que toute laide chose se passe
Mais en attendant j'attends, j'attends,
J'attends toujours
Que les discours
Reviennent rapiécer les cœurs
J'attends toujours
Que les discours
Reviennent tapisser de fleurs
Ces moments que je garderai
Comme un grand souvenir troué
Et j'attends
Et j'attends
Et j'attends

Paroles et Musique: Pierre Lapointe, 2004
"Pierre Lapointe" © Audiogr
am

Tag(s) : #enfance, #tolerance, #liberte, #lgbt, #homophobie, #pierre lapointe

Partager cet article

Repost 0